Review : 2011 year were you Let the Children Techno

edbangercrew2

Il y a un mois Ed Banger, label Parisien mené de front par Pedro Winter aka Busy P, fêtait ses dix ans au grand complet ! Une année les aura tout de même marqué  : 2011 année bénit et maudite, pourquoi ? 2011 année de l’excitante tournée Let The Children Techno où Mehdi et Busy P sillonnaient bras dessus bras dessous les chemins les menant à la scène, mais 2011 rime aussi avec DJ Mehdi tirant sa révérence, par une sortie de la route inattendue et crève cœur …
Samedi 9 avril 2011, trois poulains d’Ed Banger s’apprêtent à monter sur scène à Marmande, petite ville du Lot et Garonne (47) pour la 15ème du Garororck, j’y étais et je vais vous raconter l’électro-choc du label parisien.
Suite au décevant rappeur The Street, le tandem Bangerien ouvre les festivités … Souvenir estompé par le froid et la fatigue mais qui persiste encore ! Parcours initiatique, découverte épileptique, voici la musique électronique : Let The Children Techno … D’abord une compilation mixée par les deux copains regroupant la crème de la crème, traçant le visage que prenait cette année là le mouvement, en 20 morceaux avec Mr Oizo,  Duke Dumont , Siriusmo, Para One & Tacteel, Breakbot,  Sebastian, Mattie Safer, Gesaffelstein,  Cassius, Djedjotronic, Discodeine , Feadz, Brodinski & Tony Senghore, Bobmo,  Zombie Nation, Riton,  Skream, Flying Lotus et tout de même un morceau de Mehdi et un de Busy. C’est ensuite que ce disque éclectique a muté en tournée ! A l’image de la compilation tout y est, une digne réponse aux attentes qu’elle engendrait. Fun, joviale, diverse et variée, le concert s’annonce comme une cours de récré … millimétrée. Les enchaînements élimées sont parfaits et ça se voit, le public est conquis. Un adjectif ? Cool, comme on pouvait déjà l’imaginer. Un défaut ? Pas le battle escompté, chacun joue gentiment son tour, comme à l’école.
Une fois fini, une note stridente vient nous percer les oreilles dix minutes non-stop, mais qui est l’énergumène qui sans laisser reposer nos oreilles après un tel show nous les assassine ? Un nom : SebastiAn. Amateur de la provoque, avec cette intro là, la division était assurée d’avance ! Le frenchy reste allongé devant nous, fumant tranquillement sa clope, imperturbable, pendant que nos tympans souffrent et pourtant … Cette image est restée gravé comme une expérience à vivre. Masochisme, je ne pense pas. Plutôt le contentement d’avoir l’impression de faire partie d’un courant et de voir se déployer devant nous ceux qui créent notre musique, et arrivent toujours à nous surprendre.
05_Let_The_Children_Techno

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s