Francos or not the Francos, this is the question

Voilà mon impression de la soirée du 14 juillet au Francofolies de La Rochelle, et surtout de ma soirée à Not Ze Francos.

La soirée au Diane’s a commencé chaudement avec l’arrivée de l’été marseillais. Même après avoir croisé trois fois leurs chemins précédemment, c’est avec plaisir que j’ai regoûté à l’expérience Nasser, chaque fois enrichie. Mais ici, c’est dans une autre ambiance, peut être un peu plus déjantée, ou plus festive que je les ai retrouvés. Peu importe, le trio reste toujours à la hauteur, leur méli-mélo de sonorités rock/électro s’adaptant parfaitement au public.

Après une courte pause, place aux DJs.

Ce qui est bien avec l’électro, c’est que chacun entre dans sa bulle et avec Christine ce phénomène est plus que vérifié ! De la musique aux images, le public est happé et  hypnotisé, nulle issue n’est possible, on ne peut résolument échapper à l’univers du duo. Tant pis si le spectateur abasourdi a du mal à sortir de sa léthargie, Christine ne pense pas aux conséquences, mais à l’instant présent. Le concert se présente comme une minute à part  et se révèle dans toute sa grandeur, entre rythmes éprouvants venant régler notre rythme cardiaque, et un son efficace enivrant notre cerveau, le show nous prend vraiment aux tripes. Toute cette puissance est menée d’arrache-pieds par les deux DJs qui se donnent à fond pendant 1h, pour ensuite nous laisser, comme ils sont arrivés, sans bruit.

Ce fut ensuite, au tour de Kavinsky. Il lui aura fallu un peu moins de 10 minutes, pour lancer sa machine, mais une fois lancée, difficile de l’arrêter !! Les mixs électroniques entraînent la foule dans une vague uniforme de sautillements frénétiques et joyeux. Après avoir été transporté dans un autre univers, on fait face ici, à une sorte de voyage dans le temps. Il nous projette d’une part dans le futur grâce à une certaine modernité immiscée dans ses compositions mais, ses sonorités très typées eighties, nous rapatrieraient au contraire trois décennies plut tôt. Ce qu’on en retient surtout, c’est d’avoir bien dansé.

Bilan de la soirée, une bonne expérience pour toutes oreilles dans les parages.

Vous pouvez aussi retrouver mon article sur: http://francofolies-blog.fr/WordPress3/?p=8098

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s