Breton – Other People’s Problems

Ça fait des semaines que je me fais un devoir d’en parler, plus d’un mois que je l’écoute et que je le savoure ! Et bien oui, l’opus Other People’s Problems de Breton est comme les légumes: à consommer sans modération !

Dès les premières notes la musique attire, Pacemaker se révèle mélodieux tout en gardant la patte électro propre au groupe. L’ouverture ne laisse que plus confiant pour la suite, et encourage à continuer son écoute.

Ainsi on peut découvrir dès le troisième titre Edward the Confessor, un morceau envoutant, restant toujours aussi frais au fil des écoutes, et dont on pourrait ne jamais se lasser ! Et en regardant la vidéo associée l’attrait des sonorités mêlé à celui des images n’en est que renforcé.

C’est ensuite le groove de Governing Correctly, proche d’Electrician, qui accapare l’attention: en même temps dansant et mélancolique, ce morceau véhicule une énergie bonne à écouter dans n’importe quelle situation !

Interference, qui n’est pas sans rappeler Edward the confessor nous redonne les bases chères aux anglais, à savoir ce savant mélange d’influences diverses et variées, accord classique, beats hip hop/ électro, mélodie bien rythmée … Just perfect !

Et c’est le tour de Jostle, titre intriguant, dont l’intro crée une certaine coupure avec le reste de l’album. Jostle n’en ressort que plus dansant, pêchu, presque transcendant !

Lorsque The comission vient clore l’album, il nous fait redescendre de notre nuage lentement pour un dernier moment où la vie se suspend. Une impression d’irréel se met en place avec ces bribes de phrases glanées ça et là, résonnant comme un écho lointain, qui semble accompagner une musique envoutante … entrant sans qu’on le veuille vraiment dans notre tête, dans notre esprit créant une sorte de bulle nous mettant hors du temps …

Avec ces onze morceaux Breton n’aura pas réussi à me rassasier et me laisse une forte envie de pouvoir assouvir mon appétit vorace avec de prochains morceaux … Ou un live, comme celui du dimanche 10 juin au Garorock à Marmande.

Une réflexion sur “Breton – Other People’s Problems

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s